RAC 2015

11148394_10152836193782041_8198442708853707934_nMano ayant besoin de se changer les idées et de se motiver à se remettre au sport me lance :

"- Bon on fait le RAC ensemble, tu préviens Guy … tant pis pour lui …

– Ok pas de problème de toute façon je ne suis pas en forme, déjà le suivre à pied sur O'bivwak ça va être dur alors en VTT, j'imagine même pas …

– On fait le grand ou le light ?

– J'sais pas , j'ai pas du tout regardé et puis là je suis un peu au taquet au boulot (si,si, ça m'arrive …) alors tu étudies les parcours et on en discute …

15 jours plus tard alors que je m'apprêtais à partir de chez eux, Olive m'arrête " et avant de partir si vous décidiez du parcours du RAC …". J'ai tout de suite compris, vu qu'olive n'est pas du tout du genre à planifier qu'il voulait assister à la discussion car connaissant Mano, il la croyait capable de se lancer sur le grand sans aucun entrainement … Donc effectivement à 2 on a convaincu Mano de s'inscrire sur le découverte 50 km sans entrainement, c'est déjà pas mal …

Donc dimanche matin, Mano et Olive sont passés me prendre à 6 H du matin. Olive avait l'air frais comme un gardon : mano et moi comme … 2 harengs …fumés…

Arrivée aux inscriptions (juste à coté de mon lycée …) je commence par casser la chasse d'eau des toilettes …

Top départ je dois aller chercher les cartes en courant euh en trottinant … et je suis tellement pas réveillée que je ne pense même pas à les regarder et donc je ne me rend pas compte que c’est 2 fois la même et que j’aurais pu en mettre une dans mon porte-carte. Je pars donc en suivant Mano. On est derrière Renée et Marielle. Dans Néris on s’arrête à un carrefour, Mano et Renée ont un doute. Pour les aider je leur explique qu’au-dessus de nous c’est la voie de chemin de fer et là je pense que j’ai fini de les tromper, même si ensuite j’ai rectifié que c’est une voie verte … Je jette une petit coup d’oeil et on pense qu’il faut traverser la route et prendre une piste juste après le pont. On trouve bien une piste et elle est juste tondue … on est bien surprises qu’il n’y ait pas de signaleurs (on les a vu juste avant le carrefour)  mais sur de nous, on pense qu’ils se sont mal positionnés et on descend … d'autant confortées dans notre choix qu’on trouve un bidon par terre. Arrivées à la station d’épuration on réétudie la carte et on comprend notre erreur on ne devait pas traverser la route mais prendre la voie verte qui passait sur la route : on remonte en pestant sur nous même.

1ère CO sur photo aérienne et première balise sur un ilot et donc il faut déjà mettre les pieds dans l’eau. Mano a suivi le long du chemin et donc au lieu de revenir comme tout le monde à la pointe de l’étang en progressant d’ilot en ilot, je traverse tout droit vers elle mais c’est plus profond que prévu et je suis dans l’eau jusqu’à mi-fesse «bah il fait beau …» On finit encore cette section avec Marielle et Renée.

VTT’O : on prend cette fois-ci chacune une carte. Il n’y a pas vraiment de choix d’iti par contre il y a un peu de dénivelé et j’attaque les crampes sur la fin du circuit.

2ème CO sur photo aérienne : celle-ci est optionnelle mais on ne va rater l’orientation qui est notre mets préféré. On a laché Marielle et Renée mais Robert et Isabelle nous rattrape à la première balise. J’ai toujours des crampes et je ne peux pas courir du tout alors que c’est tout plat … Aucune difficulté si ce n’est un puit qu’on cherche naturellement dans un jardin alors qu’il était dans la maison à coté …

VTT road book : le fait de suivre le road book et de surveiller le compteur m’aide à oublier les crampes mais je regarde peut être trop le road book et pas assez  mes roues car je perce … GRRRRRR Ca ne m’arrive presque jamais, si ce n’est parfois une crevaison lente. Robert nous propose son aide mais on décline: on doit se débrouiller seule et Mano assure comme une chef .. sauf qu’une bête en profite pour l’attaquer lâchement dans le cou … Renée et Marielle nous passe…

Canoe : mauvaise nouvelle pour moi qui suis bien entamée il faut porter le canoe le long d’une petit monotrace sinueuse Heureusement que Mano a plus de poigne … Comme toujours ces canoë sont très lourds et pas très confortables. Donc j’ai encore des crampes. On croise sans cesse Renée et Marielle qui ont une balise d’avance et l’autre équipe féminine qui a une balise de retard : Mince on risque encore de perdre notre 2ème place. Retour sur la terre ferme enfin presque : mano s'enlise dans la boue et je peine à l'aider car j'ai une grosse crampe.

Trail’O : je cours en descente pour essayer de maintenir l’écart avec l’autre équipe féminine mais c’est peine perdue : elles arrivent juste derrière nous

VTT suivi couloir : On se fait doubler dès le départ mais ensuite elles doivent faire une grosse erreur car on ne les reverra pas. Heureusement passé la première grosse côte que j’ai fait en poussant c’est un profil descendant donc mes crampes vont mieux. Sur la fin on aperçoit Renée et Marielle : ça nous redonne du baume au coeur et on s’accroche

CO mémo orde libre : Mano piaffe d’impatience de partir rapidement pour essayer de gagner mais j’insiste pour prendre le temps de bien mémoriser. On court tout le temps (ouf mes crampes ne sont pas trop présentes). On pointe l’arrivée et on voit nos concurrentes au bout du couloir d’arrivée 

Youpi

Elles n’ont pas pris la balise à coté du départ en premier et elles ont perdu là quelques précieuses secondes

Christine

Merci à CAP 03 pour ce raid et pour les photos ci-dessous

rac

Les commentaires sont fermés.