Discussion

Rhône orientation 2016

vue-rhone

Dimanche 27 novembre, nous avons testé pour vous la Rhône Orientation.

Départ de Guéret à 6H15 pour réveiller Yvan à 6H30 ( il avait mal réglé son réveil)…

Nous arrivons à Lamures sur Azergues à 9H30, juste pour prendre notre départ à 10H00 !

Plus de 1000 participants étaient au départ.

guy-rhoneNotre circuit annonce 15Km pour 22 postes, donc une longue distance un peu plus longue que d'habitude.

Je table sur environ 3H00 de course, et prends de l'eau en conséquence, avec un petit en cas…

Le départ est lancé, et ça envoie de suite : 1km 5 de course à pied pour aller récupérer les cartes.

 

Je crois que c'est le seul moment où l'on a vraiment couru d'ailleurs…

Le dénivelé est important et quand je constate qu'au 4ème poste il y a déjà 1H15 de course, le calcul pour la suite dépasse mes prévisions.

En faisant une moyenne de 5 postes en 1H mon estimation monte à 4H, mais là !!!…

La suite me rend plutôt optimiste, j'augmente le nombre de postes à l'heure, par contre le terrain est encombré, la végétation pas toujours fidèle à la carte et ça monte toujours et toujours.

Passé la 12 je fais une pose pour manger mon unique compote, et admirer le paysage.

yvan-rhonePassé la 15, ça devient plus dur et le poste 16 est difficile à atteindre, d'autant plus que je ne fais pas un choix super judicieux. Enfin je poinçonne la 16 (4H de course… mais 1100 m de D+)

Je sais que la suite sera plus simple car descendante, par contre je n'ai plus d'eau et les crampes me guettent.

Balise 19, je délire et bien qu'étant à côté de la balise, je ne la vois pas. Par contre je vois bien Yvan sortir de la forêt… Nous faisons 100m ensemble et il me pose une mine …

Je finis quand même en 5H00 soit pile du 5km/h ( 25km et 1200 m de D+) mais 2ème Creusois !!!.

Bravo au vainqueur Creusois : YVAN !

Une bonne soupe à l'arrivée et un passage par la case "achat de vin", nous rentrons ravigotés.

J'ai aimé : Les paysages, l'organisation, le prix très raisonnable, la soupe, le vin.

J'ai moins aimé : Les crampes, la recherche de la puce d'Yvan sur le parking 10mn avant le départ.

Le circuit A a l'air plus intéressant avec une difficulté  identique.

Une petite idée de mon tracé sur :

http://3drerun.worldofo.com/2d/index.php?idmult%5B%5D=-390437&idmult%5B%5D=-390009#page-2​

 

Les photos et la vidéo sur :

http://rhone.orientation.cdco69.fr/medias/photos​

 

Guy

Cherchez le creusois

Deux des plus brillants vieux membres du club sont sur cette photo.
Trouve-les et tu gagneras le droit de t'occuper de la gamelle de vin chaud lors de nos deux jours 2017 qui auront lieu les 18 et 19 novembre 2017.

Et oui, fusion des Ligues oblige, nous avons dû changer nos dates.ro-2016-014Attention, en l'absence de gagnant, je me verrai dans l'obligation d'assurer moi-même la gestion du vin chaud.

ro-2016-477

Un indice: l'un des deux se situe sous la petite nappe de brouillard en bas à gauche.

 

(Source des photos: Rhône Orientation)

Raid VGA

On espérait faire plusieurs équipes TWIX au raid VGA mais tout le monde s'est débiné avec des excuses bidons genre je fais "la déjantée" …
Donc on se retrouve toutes les 2 avec Mano même s'il y a d'autres Creusois : Nico et Cécile mais aussi plusieurs équipes d'endurance 23.
Je programme un départ des 3/2 à 8H puis le vendredi, un peu fatiguée, je repousse l'heure à 8H1/4
Bilan on arrive pile pour le briefing … Tant pis pour l'échauffement … ce qui est un peu ballot car on commence par 3 petites CO urbaines pas : raté pour le démarrage en douceur. A la fin de la 2ème je regarde mon carton on a pointé de 6 à 10 à la première puis de 1 à 4 pour la 2ème ???? Heu Mano t'es sur qu'on n'a pas oublié le poste 5 ???? Ben si 1/2 tour … On part ensuite pour 11 km de VTT. C'est un circuit avec pas mal de dénivelé. On est entouré des autres équipes féminines et heureusement de Cécile et Nico, qui se charge de nous détendre un peu avec des remarques styles " ben vous voyez, c'est la dernière équipe féminine qui vient de vous doubler…" On suit donc le rythme mais on est bien consciente qu'on est en surégime … Mano sert un peu les fesses car elle n'a pas de frein arrière : c'est bien la peine de vivre avec un spécialiste du VTT pour arriver sans frein arrière et avec un vélo en crevaison lente …

On enchaine par une CO photo sur photo aérienne dans Brigeuil. Pas de problème pour le coté CO mais on est toujours aussi peu rapide pour trouver la bonne photo dans le lot … il faut dire qu'il a 2 pages de photo … On finit avec Cécile et Nico mais alors qu'il s'arrête au ravito on repart rapidement pour le VTT'O . Et là on aurait mieux fait d'aller avec eux au ravito car dès le premier poste alors qu' on a choisi le tracé avec le moins de dénivelé on tombe au milieu de plein de pistes non cartées et on perd plus de 5 minutes. La fin du VTT'O se passe sans encombre. On est contente de se retrouver un peu seule et donc de pouvoir rouler à notre rythme.

On est toute surprise au ravito suivant de découvrir qu'une seule équipe féminine est devant nous.

Epreuve surprise au fil de l'eau : on s'était déjà imaginé en train de faire du paddle … mais non il faut juste traverser une route en passant dans la canalisation d'eau qui grâce à la météo est à sec … une formalité pour mon petit gabarit mais Mano attaque une crampe et finit à reculons sur les fesses … J'en profite pour faire honneur au ravito

On repart sur la CO azimut et encore une fois gros raté : on arrive directement à notre balise 2 mais surtout on ne comprend rien le n° du poste ne correspond pas … Retour au départ pour se faire réexpliquer le principe … Stephane nous explique et nous accompagne même jusqu'au poste 1 … mais cette fois on rate le 2 GRRRRRRRR Quand on le trouve il y a du monde au poste : on va rester (plus ou moins volontairement) avec ce groupe tout le restant de la CO et cela nous aide surement car on a plus aucune difficulté.

VTT Road book : Comme toujours Mano est très à l'aise 

CO : CO au score : 45 minutes pour faire 2,5 km à vol d'oiseau et 10 postes : ça parait faisable donc on décide de tout prendre. Une  difficulté pour faire notre choix d'iti c'est qu'on ne sait pas si on va pouvoir traverser la rivière à pied. On mise sur la sècheresse et ouf, ça passe mais je flippe un peu pour mon portable car je suis qu'à moitié convaincu de l'étanchéité des ziploc carrefour … On perd un peu de temps pour le poste 55 qui parait plus proche du bout du pré que sur la carte et on reperd du temps pour faire 53-61 car on ne veut pas prendre le chemin qui remonte plusieurs courbes de niveau. Le temps tourne et on commence à être juste au niveau timing. Je preste le rythme mais je sens Mano qui faiblit. Je descends chercher la balise dans des énormes rochers sur la Glane mais je n'arrive pas à remonter . Heureusement qu'un autre raideur arrive pour me hisser … Retour au parc à vélo, Mano s'écroule sur un siège des bénévoles … VTT mémo jusqu'à une nouvelle épreuve surprise et là c'est moi qui palis : on doit faire un tour de piste de BMX : sglurppppp : je ne veux pas mourir …Finalement j'ai trouvé ça plutôt amusant.

Re VTT mémo et nous voilà à la CO suivante 14 postes toujours de part et d'autre de la glane. Au moment où on part dans le bois on aperçoit Joelle et Fred qui arrive en VTT. Mano semble vraiment fatiquée et peine à suivre alors que je marche. Joelle et Fred nous rattrape dès le 4ème poste : elles semblent fraiches comme des roses. On ne cherche donc même pas à rester au contact mais finalement on se retrouve presque à chaque poste. Je conseille à Mano de se reposer 2 minutes pendant que je monte chercher un poste 2 courbes plus haut. Je la retrouve couchée par terre … aille …

On repart plus vite en VTT que Joelle et Fred mais sans illusion … Mais Mano se sent un peu mieux. On arrive donc avant elles à la CO urbaine.Je ne réussis à mettre qu'une boule de pétanque dans le cercle je pars donc chercher le poste de pénalité et on part sur la CO bataille navale : à chaque poste on a les coordonnées du poste suivant. Cette CO va nous paraitre interminable. Il faut dire qu'on marche : je suis au départ à la limite des crampes et j'ai TRES envie de faire pipi. Je me maudis de ne pas avoir profiter des traversées de rivière et je finis dans un buisson d'un minuscule parc. On commence à s'inquiéter pour la barrière finale de 18H. Joelle et Fred nous ont dépassées dès le 3ème poste. 

CO séparée : pas de problème pour nous en principe puisqu'on est 2 orienteuses mais Mano est rincée et choisit de retrouner en ville, le circuit le plus long car elle ne veut pas se remettre à l'orientation dans les bois. Je suis très sceptique sur ce choix : Mano était une très bonne orienteuse et moi plus en forme physiquement mais bon je n'ose pas la contrarier vu son état de fatigue …

Je m'inquiète donc pendant toute ma CO sur la barrière horaire finale … Mais heureusement Mano a trouvé un raideur qui l'a un peu booster et revient donc assez vite. En attendant j'ai étudié la carte et il me semble jouable de récuperer les 2 postes en VTT avant de rentrer … Bon d'accord il n'y avait pas les courbes de niveau sur la carte … mais dans l'euphorie de la fin la dernière côte monstrueuse nous entâme à peine …

6H44 et 58 km 

Ouf c'est fini, une bonne douche et un bon repas et là surprise on est 2ème féminine : Fred et Joelle avait laissé 2 postes sur la CO au score pour s'économiser. A 5 minutes des premières et 12 ème au scratch sur 34. 

Christine

Merci aux organisateurs et aux bénévoles pour un premier raid c'était vraiment une réussite

Vivement l'année prochaine

 

une reprise assomante ?

"ça te dit le Raid de la Bellone fin août ?"
"Why not !" J'aime bien les défis alors faire un raid avec la coach sans entrainement aucun depuis ??? (J'arrive même plus à compter les mois, désolée) pourquoi pas !"
Bon, à J-3, quand il faisait 35° à l'ombre et que je réalise que je vais devoir réveiller Jonas pour une tétée à 6h du mat' pour pouvoir être à l'heure au RDV fixé par notre chauffeur de batmobile préféré, je me demande un peu ce qui m'a pris par la tête…

J-2, Nell me rajoute une allergie alimentaire non identifiée avec une nuit blanche en prime. J-1, j'hésite à annuler : "Euh, Guy serait pas dispo ??" Parce que laisser les schtroumpfs à leur papa dans ses conditions ça me semble compliqué.

Allez, on se botte les fesses et on y va. Jour J, je m'extraie du lit difficilement après 3 h de sommeil en 48h et hop je retrouve la coach et nos deux hurluberlus à St Vaury (je me paye le luxe d'être en avance pour une fois : l'avantage d'avoir été réveillée par le petiot).

Après un trajet rassurant dans le Multiplat (sans encombre malgré l'âge avancé de la bestiole et ses nombreux passages chez le garagiste), je découvre vite à l'arrivée que question chaleur sans courant d'air, du côté de Chasseneuil on va être servi !

La course à pied c'est pas mon fort. Tout le monde le sait, surtout la coach mais là, je lui ai fait un début de course version mamie comme elle n'en avait pas vu depuis longtemps. On arrive donc à la CO photo séparée en queue de peloton. Je suis déjà dans le rouge. Un peu d'échauffement par cette chaleur aurait au moins permis d'assouplir un peu les tendons que j'ai dépoussiéré pour l'occasion. Je suis à la lutte avec moi-même jusqu'au 1er VTT et je l'attends bien trop longtemps : le parcours d'athlé dans le stade et la balise bonus a aller chercher m'ont achevée. Je regarde ma montre, il est 10h30 et j'ai déjà les tendons qui chantent. ça va être long….

Sur le VTT, bien sûr, c'est une autre histoire. Je me rassure, je suis facile avec le vélo d'Olivier flambant neuf (enfin, j'ai juste peur de le rayer :)). J'en profite pour me refaire, sauf les tendons qui me piquent encore. 

Sur l'orientation azimut, on ne comprend pas tout, on pense que le départ de la section est matérialisé par une balise au bout d'une peupleraie. En fait, on ne trouvera jamais la rubalise et on attaque de trop loin l'azimut qui nous fait donc visiter un champ (hop passage de cloture) avant de jardiner et de décider de redescendre redemander l'explication du départ de section (hop repassage de cloture) pour finir par tomber dessus. Ensuite, on s'en sort mieux jusqu'à ce que je perde le rapporteur en forêt (oups !) et que j'annonce à Christine que j'ai que ma boussole Silva à couleur. Elle fera donc de son mieux avec la sienne et moi je le fais à la louche et je lance surtout ma tête radar. On lâche gros de temps sur cette section et on repart un peu dégoûtées. Sur le Vtt'O je tente de faire des choix différents de ce qui apparaitrait en 1er lieu mais ça n'est pas très payant. 

On enchaîne les CO et les VTT'O, je suis fracassée à pied et je ne fais que marcher. Tout brûle, les pieds, les cuisses, les tendons. Mon corps à soif, trop chaud et me rappelle que je n'ai pas fait de sport depuis bien longtemps.

On finira toutes les sections à pied en marchant, on prendra toutes les balises de pénalités (parce qu'en plus je n'excelle pas en tir, pétanque et autres plaisirs du genre) et en bonus je vais même faire une erreur sur un VTTO (je ne prends pas l'ordre le plus logique). Les garçons auront au moins eu le temps de chiquer quelques bières avant notre arrivée.

Pas le temps de rester pour le repas, ni de discuter, le carrosse ne va pas tarder à se transformer en citrouille. Alors, on salue les organisateurs et hop on remonte dans la Batmobile. 

Les deux jours qui suivront me rappeleront qu'un raid par 35° sans entrainement c'est du masochisme en course à pied pour moi. 

Mais, qu'à cela ne tienne. RDV à St Junien pour le raid VGA ! (Désolé Christine, mais, mes tendons étant ce qu'ils sont, mes trails n'ont toujours pas été rechaussées!)

 

C’est les vacances!! (enfin, surtout pour moi!)

Super entraînement dimanche dernier avec petit one man relay sur le Maupuy le matin. Grand merci à la chef et son assistant laughpour la pose.

 

Pique-nique et rosé, rosé, rosé chez Manu ensuite et pour se finir, descente de la Creuse en canöe avec notre guide barbu préféré.

 

Du coup, ce samedi, on a refait la même mais dans le désordre dans les alentours de Saintes.

Un peu de CO en relais et en jardin public pour commencer où Sophie, très à l'aise, s'est permis de s'arrêter expliquer à une concurrente pourtant expérimentée comment mettre sa carte à l'endroit.

sophjosaintes2016

Après ça, tit coup de VTT suivi d'iti jusqu'à Chaniers, puis, comme on était trop à l'aise en descente, on décide de remonter la Charente en canöé le couteau entre les dents.

canoésaintes2016

Je sais, c'est pas un couteau, mais on fait ce qu'on peut !

 

Remontée de déversoir, demi-tour, un regard de défi à nos concurrents et c'est fini.

canoésaintes2016bisAutre tit VTT, d'abord en suivi d'iti, puis en CO jusqu'à La Chapelle aux Pots où nous attend une CO mi-urbaine, mi-forêt.

 

On gagne aisément le concours des plus gros mangeurs.

ravitosaintes2016

C'est aussi là que nous connaîtrons notre plus grosse déception de la journée : pas un kil de rosé à l'horizon ! J'ai beau chercher, chercher sur la table, rien.

 

Du coup, ou plutôt sans coup (à boire ! Arf, arf!), et sans aucun doute perturbé par ce terrible coup du sort, notre Guillaume Tell, malgré un style parfait, rate une vache lors de la section de tir à l'arc qui suit, ce qui nous donne le droit de retourner chercher une tite balise en forêt pendant que Sophie refait les niveaux.

magitiràl'arcsaintes2016

Trois bons camel-backs plus tard, c'est reparti sur un road-book photo de deux trois kms qui nous conduit sur une CO puzzle : 3 cartes et 9 balises à trouver par équipe avec la possibilité de se partager le boulot. Rapide discussion et je me retrouve avec deux cartes et 6 balises à trouver tandis que mes deux petits camarades se partage la même carte et 3 balises…… Me demande si me suis pas fait avoir ?

 

Bref, il commence à faire vraiment soif quand on repart pour Saintes en VTT suivi d'iti à la germanique. Le final le long de la Charente nous assoiffe un peu plus, mais l'arrivée est en vue puis enfin là. On bippe le boîtier et là, pas bon, on a encore une CO avec 21 postes en ville. Il est aux alentours de 14 h, ça cogne grave, et on cuit un peu pendant ce qui nous semble être une bonne heure.

 

Pour vraiment se finir, il reste 3 petits jeux : Sophie, reine de la sarbacane, rapporte, 4min de bonus sur 6, Magi ne récolte qu'une minute sur le lancer de jarretière sur quilles (de bois) et j'arrive à 3min30 sur un jeu dont je ne connais pas le nom, mais qui consiste à faire rouler une bille de bois sur deux cannes (de bois) jusqu'à un emplacement. Plus la bille va loin, plus tu marques de points.

 

Au bout d'un peu plus de 6h d'efforts et un peu plus de 50km, Sophie peut plonger toute habillée dans la Charente et faute de rosé, on va se chiquer deux p'tites b…… et une douche bien méritées.

 

Encore un raid bien organisé et bien sympa que je vous conseille. Un grand merci aux organisateurs et aux photographes présents tout au long du parcours.

 

Yvan

 


P.S. Magi a réussi à monter sur le podium. Peut-être comme seul concurrent à avoir cherché les balises du jardin public en dehors dudit jardin public? A éclaircir.

podiumsaintes2016

Où sont les Twix?

Un petit jeu cette semaine: le premier qui trouve gagne un accès privilégié pour l'achat d'un véhicule d'occasion à 6 places valable dès que la boîte de vitesses du dit véhicule sera passée au travers (si j'en crois les bruits qui sortent de la sus-dite boîte, ça ne devrait pas tarder!)

Prix spécial pour celui qui trouve les Twix sur la dernière vidéo.wink

https://plus.google.com/photos/104226174029695523653/albums/6292804882750711521

Championnat de ligue de LD

peyrelevadeSamedi 21 Mai , Jérome nous a brouetté à Peyrlevade dans son carosse spacieux mais on n'a eu du mal à trouver le départ car on n'était tellement en avance que les flèches indiquant le départ n'étaient pas encore installées … 

Une longue qui nous a paru vraiment longue à cause de la chaleur : c'est tellement rare qu'on ne devrait pas sans plaindre mais on a tous eu soif … surtout qu'aucun de nous n'avait pensé à son camel.

Seul Jérome et Jean Louis tire leur épingle du jeu en remportant leur circuit respectif.

Le WE dernier on a remis ça à coté en Dordogne mais je laisse à Yvan le soin de rapporter ses exploits … 

Christine

CFC-2016

5 twix courageux se sont rendus dans le Vaucluse lors du week-end de l'ascension.

Jeudi :

Après 9H00 de route, nous sautons de la voiture pour une médium-sprint dans Vaison la Romaine.

Vendredi :

Nous avons disputé un  O'show en trois manches à Sault. Bonne expérience.

Samedi :

Championnat de france de Moyenne distance à je ne sais plus le nom.

Et enfin, Dimanche le relais CFC (Championnat de france des club).

Yvan fait équipe avec la corrèze sur un circuit Georgiou et nous 4 ( Samuel, Christine, justine et moi) dans l'ordre des relais. Départ sur l'Hippodrome deSault ainsi que poste spectacle et arrivée. Je n'envie pas les chevaux…

 

Bilan : Nous terminons 6ème sur environ 120 équipes !

 

Sinon week-end sympa avec Orientation 87 ( 32 dans le même gite).

Guy

 

Le poste 99 au pied d'un alambic !

IMG_0922 IMG_0926 IMG_0931

 

Mon dernier raid de quadra avec ma douce

Après un petit week-end cheyre- pas cheyre sur lequel la patronne reviendra peut-être, et alors que Gaël Monfils vient de finir par se faire exploser par Nadal à Monte-Carl et qu'il pleut encore sur la Jarnagésie Méridionale, je vous propose un petit retour en arrière.

 

Juste après l'aube, ce samedi, vers 12h45, alors que la lumière diaphane du soleil peinait à faire émerger les toitures d'ardoise de la brume, ma dulcinée, le Multipla millésime 99 et moi-même quittâmes notre contrée, baskets aux pieds, guêtres aux mollets et le cœur vaillant (ça fait 20 jours que je prépare cette phrase ! Alors, pas de remarques SVP).

Nos destriers en pièces détachées bien calés à l'arrière, direction le (très) Proche Orient pour participer au petit RAC de nos amis de CAP 03 à Commentry.

 

Départ de l'étang de Néris-les-Bains dont la principale particularité est d'être situé dans …… un trou, on peut pas dire autrement (géologiquement parlant, s'entend, n'allez pas me faire dire du mal de mes voisins Rhônalpino-auvergnats).

Après avoir déposé nos VTT (remontés, j'vous rassure, on n'est pas nés de la dernière pluie quand même!), et avoir scrupuleusement écouté les consignes de Pascal, directeur de course du jour, c'est parti pour une petite montée qui débute le trail initial de 3-4km.

 

Pour l'occasion, ma coéquipière prend un départ, qui, sans être canon, me paraît un peu rapide à l'écoute de sa fréquence respiratoire. Comme je lui en fais part, elle se contente de lever le pouce avant de se jeter à grandes enjambées dans la descente tout en m'assurant que « même pas mal, j'force pas ! ». Trop forte !!

En fin psychologue et la sachant prête à me dire de fermer ma bouche, je n'insiste pas.

 

On retrouve nos montures pour la 2ème section qui débute par la même « petite » montée que le trail que nous franchissons sereinement……. à pied comme nos camarades.

2 options sur cette section que nous laissons de côté, la position VTT convenant nettement moins au dos de Sophie que la course à pied.

 

Retour à Néris au bout de 11km, mais sur le viaduc où on laisse les chevaux se reposer pour partir (en descente!! yes) sur la CO semi-urbaine autour du lac où on prend tout sans trop de problème à part un aller-retour au camping facilement évitable. Yvan, arrête de suivre les autres équipes comme un c.. !

photo: Eric Van Obbergen

photo: Eric Van Obbergen

La 4ème section est un road-book de 9km jusqu'à Commentry. Une petite erreur en suivant la même équipe que sur la CO (oui, je sais, quand je suis c.., je suis c.. longtemps)

Concentres sur la CO les Liolio

Concentres sur la CO les Liolio

Une petite rincée sur la fin nous coûte quelques minutes, le temps que Sophie trouve et enfile son K-Way puis se fasse mettre correctement son buff par un commissaire de course, et enfin retrouve le gant qu'elle avait perdu dans la manœuvre. Peut-être quelques progrès possibles sur ce type de transition.

 

On termine par la CO au score derrière le lycée de la chef à Commentry. Un azimuth à l'arrache (de ma part bien sûr) nous coûtera deux balises qu'on finit par lâcher. Sophie profite de ce que je fais le sanglier dans les parages pour faire un joli petit bouquet. Mais, le temps passe, on commence à fatiguer un peu et on laisse une dernière balise avant de rentrer dans les temps à l'arrivée.

Sophrac2

Après une bonne douche réparatrice bien chaude, vient l'heure du repas ou plutôt, devrais-je dire, du banquet, tant la variété que l'abondance des plats et liquides est impressionnante.

RAC3

Bien rassasiés, retour vers le (pas très) Far West que nous rejoignons après le coucher du soleil (« I'm a poor lonesome cow-boy……….. etc, etc)

 

Très bonne journée pour tous les deux, distance et niveau de difficulté très raisonnable pour ce qui nous concerne, sections courtes et variées, bref tout ce qu'on aime, sans parler de l'après course.

 

Un grand merci à Pascal et toute sa bande, je n'avais pas pu venir les autres fois, mais je conseille à tous d'essayer, que ce soit le petit ou le grand raid pour les plus gaillards.

 

Yvan

Oléron 2016

Capture d’écran 2016-03-28 à 20.14

Vu que le week-end s'annonçait pourri, pourquoi ne pas aller à la mer ?

Bonne idée ! car le temps fût clément et idéal pour disputer 3 courses.

Samedi 26 mars :Sprint au château d'oléron.

Un départ sympa au pied de la citadelle avec une boucle dans la ville.

Justine finit première dame en 12 ans ! et donc podium !

Capture d’écran 2016-03-28 à 20.15     IMG_1881

Dimanche 27 mars : Longue distance forêt des saumonards à Boyardville.

Cette forêt nous a déjà coûté cher il y a 2 ans au CNE, nous y allons avec méfiance.

Finalement nous avons brisé la malédiction, Justine 2ème en D12 et Guy 3ème en H50.

IMG_1896       IMG_1889

Lundi 28 mars : Moyenne distance à Grand village.

Le succès nous est monté à la tête, et après un dimanche après midi à profiter du soleil et accuser le coup du changement d'heure,

c'est avec brio que les twix se sont vautrés sur la middle. Même pas vexés ! IMG_1907

En résumé un week-end de Pâques agréable avec une organisation sympathique.